Pelleter sans se blesser : une bordée à la fois

Pelleter sans se blesser : une bordée à la fois

17Jan
pelleter sans se blesser

Pelleter sans se blesser : défi annuel de milliers de Québécois. Trop souvent, on veut faire vite pour déblayer l’entrée. Ainsi, on oublie quelques règles de base qui sauvent des visites chez le chiro.

Par exemple, qui s’échauffe avant d’empoigner sa pelle? Qui effectue des étirements une fois la neige mise à sa place? « Pas le temps pour ça! » Quand la bordée arrive, on sort dehors. Point final! C’est rarement à l’agenda.

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail rappelle les dangers du pelletage, mais aussi la façon sécuritaire d’exécuter cette tâche obligatoire.

Je vous en ai préparé un résumé.

Le poids de la neige

La première information qui m’a sauté aux yeux en consultant leur site concerne le poids de la neige. Elle se lit comme suit : « En général, une pelletée (avec une pelle de plus d’un kilo) de neige de 5 kg (la moyenne) toutes les 5 secondes, vous déplacerez plus que 70 kg de neige en 1 minute. Si vous répétez l’exercice pendant 15 minutes, vous aurez pelleté 1000 kg de neige. »

pelleter étirementsUne tonne de neige! Y pensez-vous? Donc, dire qu’il est tombé une tonne de neige n’est pas une simple expression de découragement, mais bel et bien une estimation de quantité! Alors, si j’ai à déplacer 1000 kg de poudre blanche, aussi bien m’équiper adéquatement.

Selon mon site de référence, j’aurai besoin d’un outil léger dont la poignée arrive à la hauteur de ma poitrine. Un manche courbé sera moins exigeant pour le bas de mon dos. De plus, je devrais opter pour une plus petite pelle. Elle déplacera moins de neige à la fois, mais sera aussi moins pesante ce qui limitera les dangers de blessures.

Pelleter sans se blesser

Résumons la préparation.

Un, acheter une bonne pelle adaptée à ma grandeur.

Deux, se réchauffer avant de commencer et s’étirer une fois la tâche complétée.

Trois, se vêtir convenablement. L’idéal, ce sont les pelures. S’habiller en oignon! Il faut s’assurer que nos mouvements ne seront pas gênés par nos vêtements et que ceux-ci respireront, car nous finirons par avoir chaud.

Quatre, abattre la besogne.

Pour ce faire, le CCHST recommande de travailler à un rythme régulier et de pousser la neige au lieu de la soulever. Si vous devez absolument la lancer, mieux vaut prendre une petite quantité et déplacer vos pieds dans la direction voulue.pelleter soulever la neige Mon chiro ajouterait de ne jamais tourner le tronc ni d’envoyer la neige par-dessus mon épaule ou de côté.

Enfin, le CCHST écrit : « Disciplinez-vous. Pelleter de la neige est une activité exigeante qu’on peut comparer à lever une charge tout en marchant sur un terrain irrégulier et instable après avoir enfilé des vêtements robustes et assez lourds. Prenez des poses fréquentes et buvez beaucoup de liquides tièdes sans alcool. »

Ouin! C’est pas une sinécure! Mais au moins, je sais maintenant comment pelleter sans se blesser. Alors, amenez-en de la neige! Je suis prêt pour la prochaine bordée!

pelleter escalier

 

En terminant, merci à jobboom.com pour sa collaboration secrète. Les trois illustrations dans l’article viennent de leur site. Je les ai trouvées en googlant. Vous n’avez rien fait de particulier, mais je tenais quand même à vous remercier.

Partager l'article

À propos de l'auteur

  • Jean-Pierre

    Bachelier en communication, rédaction et multimédia à la suite d’un retour aux études complété en décembre 2014, Jean-Pierre communique depuis le milieu des années 1990 à l’écrit comme à l’oral. Animateur, rédacteur, journaliste : du moment qu’il peut échanger avec les autres, il y trouve son compte.

Laisser un commentaire

  • x

    Vive l’été!

    Les matinées-spa pour enfants: L’activité aquatique qui défie toutes les intempéries. EN SAVOIR PLUS…